Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Qui suis-je ?

      Tout d’abord, bienvenue sur Enlivrons-nous !

Vous vous trouvez actuellement sur mon site de critiques de livres, un site qui se veut varié, ouvert et convivial. Afin que le dialogue s’instaure plus aisément, je vais vous en dire un peu plus sur moi.

Sans titre

Je m’appelle Emily Vaquié,  j’ai 23 ans, et je vis en région parisienne avec mon compagnon.

Un blog

  • Premier blog de bouquins crée début 2006. ça s’appelait Bookovore, et c’était sur skyblog. J’avais quinze ans…
  • Ouverture d’Enlivrons-nous début 2010. Transfert sur wordpress et changement de nom (de Well-read-kid à Enlivrons-nous) en 2011.
  • Début de l’aventure "webzine" avec Café Powell en décembre 2012.

Des études

  • Une licence d’anglais, option lettres modernes en poche depuis 2011.
  • Un DUT Information-Communication, option édition, réalisé en année spéciale à Saint-Cloud (Paris X) obtenu en 2012
  • Un master Information-communication, option édition, en cours, toujours à Paris X

Des expériences professionnelles

  • Une vacation réalisée dans une médiathèque de région parisienne, très sympathique et dynamique (six mois en 2011)
  • Un stage réalisé aux éditions Solar, en éditorial et en administratif, des plus instructifs (cinq mois en 2012)
  • Un poste en alternance en tant qu’assistante de presse, passionnant et vivant (de septembre 2012 à ce jour)

Des activités en ligne

  • Modératrice du forum Livraddict (depuis janvier 2011)
  • Rédactrice pour La Cause littéraire (depuis août 2011)
  • Rédactrice en chef de Café Powell (depuis décembre 2012)

Des passions, en plus des livres

  • Les voyages (États-Unis, Turquie, Italie, Espagne, Maroc, Autriche…)
  • La Cuisine (et collectionner les livres de recettes, même si je ne les utilise pas tous)
  • New-York (et sa littérature !)
  • Les brocantes (j’aime les objets chargés d’histoire !)
  • L’histoire (en général, mais je suis particulièrement passionnée par le XXe siècle)

Pour me contacter, envoyez un mail à wellreadkid AT gmail.com

24 commentaires sur “Qui suis-je ?

  1. dextarian
    13 février 2014

    Que d’activités. Pas mal. Bonne continuation :)

  2. Noémie
    11 septembre 2013

    Je vois que tu as une vie bien remplie ! Bonne continuation pour tes projets, et bonnes lectures :)

  3. Lesécritsvains
    27 août 2013

    Hello ! Je découvre avec plaisir ton blog, très bien fait :)
    Je suis aussi à Saint-Cloud (en master édition), peut-être qu’on s’est déjà croisées…!
    Au plaisir de te lire, en tout, et bonne continuation dans l’édition !

    • Emily
      27 août 2013

      Le monde est petit !
      Je te remercie ! On aura probablement l’occasion de se rencontrer cette année :)

      • Lesécritsvains
        28 août 2013

        Sans doute ! (et oui, la blogosphère littéraire est un petit monde)

  4. Flora
    7 mai 2013

    Hello petite Emily !
    Je viens t’enquiquiner car je t’ai taguée pour le "tag des 11 machins" ici : http://unepagesouvre.blogspot.fr/2013/05/le-tag-des-11-machins.html
    Tu n’es bien sûr absolument pas obligée de répondre (je sais que tu as d’autres chats à fouetter) mais je ne pouvais pas ne pas t’embêter ! :)

    • Emily
      9 mai 2013

      Désolée mais je ne fais pas les tags :)
      Mais j’apprécie, vraiment, à charge de revanche ;)

  5. Charmant-petit-monstre
    19 septembre 2012

    Je vois que nous avons des passions et des études communes ! Bon courage pour la réalisation de tes projets professionnels, je sais en connaissance de cause que ce n’est pas toujours facile de se faire une petite place dans ce microcosme qu’est le domaine de l’édition ! A bientôt !

    • Emily
      21 septembre 2012

      Bon courage à toi aussi :) A bientôt !

  6. soukee
    19 novembre 2011

    Ravie de te connaître un peu plus ! Bon courage pour ta poursuite d’études ! Travailler dans le monde des livres, quel plaisir (je parle en connaissance de cause !) A bientôt !

  7. S.
    9 novembre 2011

    J’avais évoqué il y a longtemps un site social autour des livres dont le nom avait fini par m’échapper même si je connaissais plus ou moins le concept. Je viens tout juste de le retrouver, c’est BookGlutton ! Alors voilà, j’avais pas vraiment eu le temps d’apprivoiser la bête quand elle était dans mes favoris mais là je suis un peu excitée de voir comment c’est vraiment et je me suis dit que ça pourrait t’intéresser. =)

  8. domi
    4 septembre 2011

    bonjour Emily
    Merci pour le lien que tu m’as envoyé pour les agents littéraires.
    Je reviens sur la toile après une longue absence estivale(brrrrrrr !) et je viens de faire part de ce site à mon éditeur.
    J’espère que cela fera avancer le schmilblick !
    En attendant je vais reprendre le chemin, long et lent, des envois de manuscrits et des attentes de réponse. Je souhaite éviter les écueils de mon premier essai, mieux cibler les maisons d’édition et être patiente !!!
    Encore merci et à bientôt.
    Domi

    • Well-read-kid
      4 septembre 2011

      De rien ! Je pense que ça peut être un bon moyen de se faire connaître. Ton livre continue de tourner parmi les bloggueurs et fait son petit chemin sur la blogosphère…
      Quel est ton prochain projet?
      Bises

  9. Lothfleur
    12 août 2011

    Certains vont en licence d’anglais parce que l’anglais les intéressent, mais pour d’autres, ça aurait pu être n’importe quoi d’autre, je crois…
    Ce qui est fort quand même, c’est que je me débrouillais mieux à l’oral avant la fac d’anglais… Après, lire en anglais, c’est sûr, ça aide à conserver la compréhension écrite et puis c’est simplement mieux, oui, combien de fois je me suis énervée sur une traduction qui sentait l’anglais… Je ne lis plus de traductions (ou j’évite le plus possible) maintenant. Non, c’est pas possible des fois, sans parler des pertes qui sont très frustrantes…

  10. Lothfleur
    11 août 2011

    Je pense qu’il y des étudiants qui font une licence d’anglais pour faire autre chose ensuite, donc ils s’en fichent un peu d’acquérir des compétences telles que la lecture en anglais. C’est fou quand même, quand on passe des heures à traduire, on se rend compte à quel point le texte d’arrivée est différent de celui de départ, pourtant ! Mais surtout, comment veux-tu correctement parler du style d’un auteur en lisant sa traduction ? C’est aberrant.
    Mais pour les collégiens qui veulent se mettre à la VO, j’ai peur que ce soit une lubie, un truc du moment, qu’ils essaient, mais voyant que c’est trop difficile abandonnent et ne tentent plus de s’y remettre…

  11. livr0ns-n0us
    11 août 2011

    Coucou !
    Où vas-tu faire ton année spéciale ? J’ai fait mon DUT Métiers du Livre sur Dijon, si tu atterris par là bas n’hésite pas à me contacter :)

    • Well-read-kid
      11 août 2011

      ça aurait été sans problème, mais je le fais en région parisienne, à Saint-Cloud. En revanche, on peut s’échanger des astuces ! ;)
      Tu as quelques bouquins à lire avant la rentrée? Si non, j’en ai quelques uns à te conseiller.

  12. Lothfleur
    11 août 2011

    Oh ça… j’avais honte en dernière année de voir un élève ne lire que la VF. Enfin, on est en fac d’anglais, mince ! Après pour les Shakespeare, ils ne connaissent pas les No fear Shakespeare plutôt que la VF ?
    J’ai réussi à faire acheter la VO de Twilight à une fille de ma classe avec beaucoup de persuasion. "Mais si, tu vas comprendre, tu es à la fin de la L2, non ?" Incroyable quand je vois ces collégiennes ou jeunes lycéennes qui veulent lire en anglais…

  13. Lothfleur
    11 août 2011

    C’est HS, mais je préfère répondre aux commentaires, sur les sites des autres, histoire de faciliter l’accès à ma réponse, donc ne sachant pas ou te répondre, voilà, ce sera ici, tu pourras supprimer si tu veux !

    Donc, c’est bon à savoir, j’avais peur d’être la seule à estimer que le collège c’était un peu tôt pour la VO, ou du moins sans passer par les abrégés ! J’ai beaucoup de collégiennes qui voudraient s’y mettre mais voilà, ça va quand même être dur…
    Et, effectivement pour les médiathèques, la dernière fois que je suis allée dans celle de ma ville (de taille moyenne), j’ai été (agréablement) surprise d’y trouver deux rayonnages de livres en anglais ! Mais bon, par contre, ils mélangent toujours les genres et les âges de lecture (ados avec adultes, seuls les jeunes enfants ont leur partie dédiée), j’ai l’impression qu’il faut savoir ce qu’on veut lire pour y aller… Enfin, j’ai pu y lire du Lauren Oliver, j’étais contente ^^

  14. Misss-bouquins
    4 juillet 2011

    Très jolie présentation, je n’avais pas vu cet article. Tu as carrément mis ton nom de famille ^^.

    • Well-read-kid
      4 juillet 2011

      Oui, car de toute manière j’ai un facebook pro sur lequel il apparait.

  15. Anis
    19 juin 2011

    C’est difficile la toile… Des réseaux se créent toutefois… Mais il ne faut pas trop en attendre je crois. En tou cas, c’est bien d’être pleine de passions. Il faut que tu parviennent à trouver les bons interlocuteurs. peut-être que cela dépend des livres que l’on propose, des univers que l’on peut créer, je ne sais pas à quoi cela tient exactement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  437 followers

%d bloggers like this: