Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Comment se débarrasser d’un vampire amoureux? Beth Fantaskey

Ah, l’année de terminale. On s’en souvient tous (sauf ceux pour qui ce n’est pas encore arrivé, évidemment). Pour Jessica, cela devait être l’année la plus belle de sa vie : l’occasion de rire encore plus avec son amie Mindy, d’aller à des bals, ou encore de sortir enfin avec le beau Jake.
Seulement voila, elle n’avait pas prévu Lucius Vladescu. Celui-ci se prétend vampire, et de surcroît, le fiancé de Jessica !

Adoptée en Roumanie seize ans plus tôt, Jessica apprend de la bouche de ses parents adoptifs qu’un pacte la lie à Lucius afin que leur union soit célébrée à ses dix-huit ans. Mais pour Jessica, il est hors de question qu’un timbré qui se prend pour un vampire la traîne de force en Roumanie…

 Un livre au concept plutôt marrant, où le vampire est un peu comme un chien dans un jeu de quilles. Séduisant, certes, mais complètement taré. Rien que pour cette touche de « folie » j’ai aimé le personnage de Lucius. Après le côté sombre, aristocrate, c’est sur que cela vous plaira. Jessica, en tout cas, n’a rien d’une Bella fade et terne : elle a de la volonté, une vraie personnalité, une vraie histoire, avec ses parents végétaliens et son adoption. Elle a du caractère, quoi ! Et si elle a aussi peu d’expériences avec les hommes qu’une Bella Swan ou qu’une Sookie Stackhouse, on en rit avec elle, et avec sa meilleure amie Mindy et ses « 75 trucs pour le rendre fou au lit » tirés de Cosmo.

Evidemment, elle finit par céder et tomber amoureuse de Lucius, mais bon, elle aura tenu bon (pas comme cette gourde de Swan !).

Le vampirisme est certes plus proche de celui de Stephenie Meyer que de celui d’Anne Rice : Lucius et Jessica ont une conversation qui rappelle d’ailleurs celle de Bella et d’Edward au sujet des attributs vampiriques. Lucius peut sortir au soleil. La différence s’arrête là : il mange normalement, avec des envies de sang par moment, a été élevé dans un monde où les vampires se reproduisent et où le vampirisme ne se manifeste qu’à l’adolescence. Ajoutez à cette histoire de séduction un arrière plan politique, et la question des différences sociales et culturelles, le problème de l’adoption. On ressent comme Jessica la révolte à l’idée d’un mariage arrangé, l’attirance, puis les affres de la jalousie.

La fin est, comment dire…étrange. Disons que Lucius hésite à l’embrocher (de deux façons différences, dira-t-on). Un happy end? ça y ressemble, et pourtant…

Publicités

11 commentaires sur “Comment se débarrasser d’un vampire amoureux? Beth Fantaskey

  1. Luna
    13 février 2011

    J’aime beaucoup Beth Fantaskey. Je l’ai découverte par « Comment se débarrasser d’un vampire amoureux ? » que j’ai trouvé très drôle et plein d’auto-dérision. Et c’est avec beaucoup de plaisir que
    je l’ai retrouvée à travers « alchimie » qui m’a tout autant plu.

    Je viens d’ailleurs de poster mon avis sur « Alchimie » sur mon blog.

     

    J’aime beaucoup ton article, je reviendrais 😉

    Bonne continuation !!

  2. Jess
    14 octobre 2010

    J’avais développé une allergie à tous les livres traitant de vampires, parce que Twilight et True Blood Okay, Dracula passe encore mais après, trop de vampire tue le vampire !!^^ Mais bon, me
    remettre aux croc et au sang avec ce livre serait peut-être une bonne idée ? En tout cas, ton article m’a donné envie de le lire !!

  3. J’ai très envie de lire ce livre!

  4. Marion
    16 mai 2010

    Aaah, celui-là est dans ma wish-list, et il me fait envie depuis un bout de temps, même si je m’en méfiais au début, de crainte de retrouver un nouveau Twilight ou un truc du genre, mais j’ai
    entendu beaucoup de critiques positives, et si Jessica n’est pas une Bella en puissance et qu’elle a de la personnalité… et puis, j’aimerais me réconcilier avec les vampires « modernes ».

  5. Archessia
    3 mai 2010

    J’ai a-do-ré ce bouquin. Qu’est ce qu’il m’a fait rire! C’était très visuel, je voyais vraiment les mimiques des personnages, leur gestuel et tout. Et qu’est ce que j’ai été jalouse sur la fin! Les
    sentiments étaient vraiment bien écris, j’ai trouvé ça très crédible malgré le fond fantastique.

  6. Sybille
    23 avril 2010

    je viens de tomber sur ton blog par hasard et j’aime beaucoup ^^

    je n’ai pas encore lu ce livre, mais il est dans ma LAL depuis un bon moment ^^

  7. Radicale
    21 avril 2010

    J’ai beaucoup aimé sur le moment, et j’aime encore plus après coup, vu qu’en ce moment je lis des romans où les héroines sont gentillement cruches 😦

  8. Audrey
    14 avril 2010

    Alleluia, quelqu’un qui ne peux pas encadrer Bella la quiche, dans mes bras 😀

     

    J’avoue que je n’ai jamais entendu parler de ce livre, mais il a l’air hmm interessant !

  9. maily7
    9 avril 2010

    Je crois que tu n’as pas aimé twilight :p

    Blague mis à part, je ne qualifierai pas Lucius de fou, mais plutôt de quelqu’un de completement décallé, en marge avec les habitudes des jeunes d’aujourd’hui.

    En tout cas, moi aussi, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre.

  10. Séverine
    9 avril 2010

    Vu ta critique positive, j’ai bien envie de le tenter ! Je me le note !

  11. Croqueuse2livres
    5 avril 2010

    « Cette gourde de Swan » ^^ J’ai adoré que Jessica ai du caractère aussi, mais j’ai encore plus craqué sur Lucius et son humour qui m’a souvent fait mourir de rire. Quand à l’histoire, je me suis
    surprise à aimer alors que je pensais à une nouvelle variation sur le thème du vampire façon Cullen. Une réussite donc, à mon sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 janvier 2010 par dans Littérature jeunesse.
%d blogueurs aiment cette page :