Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Deux soeurs pour un roi, Philippa Gregory

Ne pas être "L'autre fille Boleyn"

Quand l’ambition est une affaire de famille…

Henri VIII est un personnage de l’histoire anglaise qui a fasciné des générations et des générations d’écoliers, rêveurs devant ce Barbe-Bleue qui a occis six femmes. Mais qui était l’homme, derrière la barbe rousse ? De nombreuses personnes ont tenté de dépeindre ce roi mythique, que ce soit sous les traits de Jonathan Rhys Meyer, ou d’Eric Bana, dans Deux sœurs pour un roi. Mais avant le film avec Natalie Portman et Scarlett Johansson, il y avait le roman de Philippa Gregory, qui nous permet de nous introduire dans l’intimité de la cour d’Angleterre…

C’est par le biais de Marie Boleyn que l’histoire nous ait conté. Car ce que l’histoire n’a pas retenu, c’est qu’il y avait deux filles Boleyn : l’on connait Anne, qui a épousé le roi et a été décapité. Mais Marie reste pour beaucoup méconnue : c’est une jeune fille de treize ans, fraîchement mariée, qui ouvre le récit. Rapidement, sa famille, les influents Boleyn et Howard la manipulent en tirant profit de sa beauté et de sa candeur pour en faire la maîtresse du roi, en mal d’héritier…


Le mariage de Kate et William est l’occasion rêvée pour découvrir le passé de la monarchie anglaise : bienvenue au seizième siècle, à la cour d’Henri VIII,  jeune monarque séduisant en quête d’héritier. Henri, en effet, est marié : mais Catherine d’Aragon va sur ses quarante ans, et ne lui a donné qu’une fille. L’enjeu est trop important pour que les ambitieux ne remarquent pas avec quelle ardeur Henri désire avoir un fils. Marie Boleyn, jeune et fraîche, attire le regard du roi, ce qui fera à la fois son bonheur et son malheur. Naïve et manipulée par ses proches, elle n’a strictement aucun pouvoir et sert de monnaie d’échange. Quand le roi se sera lassée d’elle, la famille avancera Anne, sa sœur, puis Madge, une cousine. Philippa Gregory nous dresse le portrait d’une féminité impuissante, brimée par les ambitions des pères et des maris, objets de désirs et poules pondeuses : il ne fait pas bon être femme à cette époque là. Etonnant qu’à la génération suivante, Elizabeth 1ère (la fille d’Anne Boleyn et du roi !) parvienne à régner ! Un beau retournement de situation quand on songe que l’ère élisabéthaine a été l’une des plus fastes pour le pays !

Au centre du roman, il y a la rivalité entre les deux sœurs, qui s’envient, se jalousent, s’aident, se déchirent. Marie est bonne et obligeante, Anne rongée par l’ambition et le calcul. Elles n’ont rien en commun. L’une sera la maîtresse, l’autre l’épouse. Anne aura le cran de faire rompre le roi avec le pape, de faire répudier une reine, de s’approprier le trône. Malgré son caractère détestable, il faut admettre qu’elle applique avec un certain talent l’adage « la fin justifie les moyens ». La chute n’en sera que plus rude.

Passionnante fresque historique qui nous dévoile le secret des alcôves, les jeux de pouvoir  et la difficile condition féminine, « Deux sœurs pour un roi »  est un roman historique comme on les aime, six cents pages de complots, d’intrigues, de passions diverses. C’est vraiment très réussi !

Publicités

7 commentaires sur “Deux soeurs pour un roi, Philippa Gregory

  1. Misss-bouquins
    20 juin 2011

    Je l’ai lu également et j’avais adoré. Ce livre se dévore !! J’ai également beaucoup aimé le film (j’ai vu le film avant d’avoir lu le livre) mais je le trouve très différent du livre. Dans le film si mes souvenirs sont bons ^^ Marie est 100% bonne, compatissante et tout et tout ce qui n’est pas vraiment le cas dans le livre (je n’en dirai pas plus au cas où des personnes n’ayant pas lu le roman lisent mon commentaire).

  2. latite06
    19 mai 2011

    Je suis contente que tu ai aimé 🙂 je trouve ton article parfait et extrêmement bien écrit !!!
    Je viens de publier ma chronique sur la suite, « L’héritage Boleyn », un vrai petit bijou aussi, je te le conseille 🙂

    Bonne journée, grosses bises !!

    • Well-read-kid
      22 mai 2011

      Merci ! 🙂
      Je verrais si je ferais un article sur L’héritage Boleyn, je l’ai lu récemment, mais le temps que je m’y mette, l’article n’aura plus aucune spontanéité !
      Bonne journée à toi, je cours de ce pas voir ton avis sur les aventures de Catherine, Anne et Jane !

  3. Cerisia
    16 mai 2011

    Celui là j’ai envie de le lire depuis un moment!!! je devrais le mettre dans ma PAL lolll !

  4. Penelope
    15 mai 2011

    Ce livre est terriblement prenant. J’ai adoré 🙂

  5. Luna
    15 mai 2011

    Quand j’étais petite j’adorais les livres sur Louis XIV, enfin les romans qui parlait de lui ou qui se passaient lorsqu’il était au pouvoir !
    Tu m’as donné envie d’en savoir plus sur ce livre 🙂
    Merci d’être passée 🙂

  6. bouboune
    12 mai 2011

    coucou
    tu changes de lieu mais je te suis
    bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 mai 2011 par dans Romans historiques.
%d blogueurs aiment cette page :