Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Succubus blues, Richelle Mead

Le succube est un monstre relativement peu connu, comparé aux autres légendes qui hantent ces pages : vampires, anges, démons. Richelle Mead innove, donc en faisant de son héroïne un être surnaturel, immortel, et pourtant, terriblement humain. Titulaire d’une maîtrise en religion comparée, l’auteur crée donc son propre mythe, et sa propre hiérarchie démoniaque.

Car si la vie de Georgina Kincaid, succube à Seattle, peut paraître délicieusement attrayante (jeunesse éternelle, charme irrésistible et garde-robe renouvelable à volonté), elle est en réalité régie par ses pulsions démoniaques et la volonté de Jérôme, son supérieur infernal. En apparence, Georgina est juste une libraire très belle, qui rêve au beau Seth Mortensen, un écrivain dont elle adore les écrits, mais qu’elle n’a jamais rencontré. En réalité, elle est amie avec un démon et deux vampires…aussi, quand un étrange justicier tâche de faire le ménage parmi la communauté maléfique de Seattle, la belle ne peut que s’en mêler.

Georgina, libraire, ne peut que nous être, à nous lecteurs compulsifs, qu’éminemment sympathique : une héroïne qui se pâme devant un auteur de talent, et qui se voit contrainte d’empiler ses livres par terre par manque de place ne peut qu’éveiller un  écho chez nous, boulimiques de lecture. Mais notre héroïne est également un succube, qui tire son énergie vitale de la vie de ses amants. En somme, Georgina ne peut tomber amoureuse sous peine de tuer son compagnon à petit feu. C’est pour cela que la « jeune » femme a décidé d’arrêter de fréquenter des hommes convenables pour assouvir ses appétits avec des scélérats. Une situation qui torture la jeune femme qui, après des siècles d’existence, rêve des choses bien humaines : avoir un homme dans son coeur, des enfants peut-être. De fait, malgré son physique ravageur qui en rendra plus d’une jalouse, Georgina est un personnage sympathique, dont on suit l’histoire avec plaisir.

Ses amis forment un cercle exclusivement masculin : Cody, Peter, Jérôme, Carter, Hugh…Chacun a un petit côté original, du chirurgien esthétique qui vole l’âme de ses clientes au vampire obsédé par son apparence, en passant par l’ange mystérieux qui m’a déjà tapé dans l’oeil. L’action est menée tambour battant, pas le temps de s’ennuyer pour l’ami lecteur, embarqué dans une histoire qui le dépasse et qui nous dévoile un monde où anges et démons existent.

Georgina évolue dans Seattle, une ville qui se dévoile au fil des pages. L’on s’y croirait, et avec notre succube comme guide, le circuit n’est plus vraiment touristique. Petites librairies et magasins occultes font ainsi partie du décor. Un voyage fort sympathique, qui permet de passer un agréable moment de lecture, avec un héroïne peu commune, au passé passionnant. Seul bémol, une fin assez prévisible.

Advertisements

6 commentaires sur “Succubus blues, Richelle Mead

  1. Tiphanya
    12 août 2011

    Voici un genre que je lis peu, mais j’avais pris beaucoup de plaisir avec ce roman. Une lecture légère, pas mal d’humour, je n’irai quand même pas lire le 2e tome.

  2. sofynet
    7 août 2011

    Je l’ai dans ma LAL depuis un moment, il va falloir qu’il passe dans ma PAL, je suis très curieuse de le découvrir !

  3. Pingback: Richelle Mead – Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus blues « Chez Iluze

  4. latite06
    1 août 2011

    Aaaah toi aussi tu as craqué pour l’ange ??? J’espère que son rôle va s’étoffer, je le trouve très intéressant ^^
    J’ai adoré ce premier tome (je met mon avis demain ^^), j’ai toruvé Georgie tout simplement géniale !!
    Bises bonne soirée 😉

  5. Frankie
    27 juillet 2011

    J’avais été assez mitigée sur ce premier tome. Il m’avait manqué quelque chose pour que j’accroche vraiment. Mais j’avais trouvé que l’univers de Georgina était intéressant et son héroïne attachante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 juillet 2011 par dans Imaginaire, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :