Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Silence, Becca Fitzpatrick

Cela faisait un an que les fans attendaient la suite des aventures de Nora, cette jeune fille ordinaire à laquelle il est tellement facile de s’identifier. Depuis le sept mars dernier, MsK a publié le troisième tome de la Saga des Anges déchus : Silence.

Ce troisième tome débute sur les chapeaux de roue : Nora se réveille brusquement dans le cimetière où repose son père, l’esprit complètement vide. La jeune fille est complètement perdue, et sous le choc. Elle apprend qu’on l’a enlevée mais elle n’en garde pas le moindre souvenir. Nora tente donc de reprendre une vie normale, mais ce n’est pas facile. Son esprit est assailli de visions du passé. La jeune fille ne sera pas tranquille tant qu’elle n’aura pas percé le secret de ces cinq derniers mois.

A chaque tome, le style de Becca Fitzpatrick semble un peu plus maîtrisé. Silence est un de ces romans addictifs et divertissants qui nous happent dès les premières pages, grâce à un incipit bien construit, qui donne envie au lecteur d’en savoir davantage. Nora est un personnage attachant, qui n’est pas sans nous rappeler nos propres années d’adolescence. Cependant, en plus des affres de l’âge ingrat, elle a également vécu des choses très difficiles, comme la mort de son père et les difficultés financières que connaît sa mère.  L’un des plus gros atouts de cette série est donc la psychologie de Nora, car elle connait la plupart des soucis propres aux adolescents. La jeune fille doit faire face à la possibilité que sa mère refasse sa vie et aux éternels dilemmes amoureux, sans oublier la question de la popularité, incarnée par l’impossible Marcie. La vie de Nora serait déjà compliquée sans l’existence des anges. Mais cela ne serait pas marrant. Ce troisième tome ajoute donc encore aux épreuves de la jeune fille. Heureusement qu’il y a Patch, le bad-boy au nom improbable et au sourire désarmant, qui fait craquer toutes les lectrices. Dans la lignée de la plupart des héros de bit-lit et de littérature jeunesse, Patch est probablement la motivation de nombre de lectrices. Il ne faut pas se leurrer, le bellâtre a tout pour plaire, de son humour si particulier à son aura de danger presque palpable.

L’amnésie de Nora est bien utile, car elle permet une piqure de rappel à tous ceux qui avaient lu le second tome au moment de sa sortie. La saga des anges déchus est certes très plaisante à lire, et on en sort ravi. Pourtant, le souvenir que l’on a des diverses intrigues s’estompe rapidement. Serait-ce une excuse pour relire les deux premiers tomes avant d’entamer le troisième ? A vous de voir !

Quelques scènes un peu mièvres peuvent casser le rythme du récit, et vous faire lever les yeux au ciel. Il est cependant plus probablement que ces passages un peu fleur bleue plaisent à toutes les romantiques. Patch et Nora se retrouveront-ils ? Si vous voulez la réponse, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Silence, Becca Fitzpatrick. Msk, 2012.

Publicités

2 commentaires sur “Silence, Becca Fitzpatrick

  1. Sia
    15 mars 2012

    Ah là là, c’est tellement vrai!
    Excellente chronique, pour un peu je me replongerais immédiatement dans le roman!

  2. Céline72
    11 mars 2012

    Je n’ai fais que parcourir ta chronique car je n’ai pas encore lu le second tome mais je vais m’y mette 😉
    Bonne fin de soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 mars 2012 par dans Imaginaire, Littérature jeunesse, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :