Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Lectures coupables

Je tenais à partager avec vous le lien de cet article, écrit par mon amie Flora (du blog « Une page s’ouvre »), qui nous amène à réfléchir aux notions de littérature légitime et de littérature populaire : Ce livre ? C’est de la merde !

Flora évoque un problème que la plupart des lecteurs ont déjà vécu : la honte d’admettre ce qu’on est en train de lire, ou ce que l’on aime, la peur du jugement de l’autre. Flora et moi, nous nous sommes rencontrées sur les bancs d’un DUT métiers du livre, nous sommes  donc particulièrement jugées sur nos lectures et il est donc difficile d’admettre nos « penchants coupables » pour ce que certains considèrent comme, osons-le, de la merde ! Il faut dire que les prescripteurs du livre ne sont pas toujours tendres. J’ai déjà vu une bibliothécaire pincer les lèvres quand elle a vu que j’empruntais du Douglas Kennedy…

L’idée de littérature légitime est assez agaçante : on a l’impression que tout ce qui n’est pas Gallimard, POL ou Minuit est forcément de la littérature bas-de-gamme, que l’on achète discrètement à Auchan. Pourtant, il nous est assez difficile de ne pas railler Marc Lévy, Guillaume Musso et consorts. Beau paradoxe que voilà !  Lire de la jeunesse quand on a plus de vingt ans, c’est parfois mal vu. Je me sens parfois tentée de dissimuler la couverture de mon roman ado quand je le sors dans le RER. Même combat pour la bit-lit, ou pire, la littérature érotique. Quand j’ai lu Cinquante nuances de Grey, mes amis m’ont même dit « Tu ne l’as pas lu dans les transports, quand même ?! »… J’ai lu la trilogie, ainsi que le premier tome de la série de Sylvia Day, j’aime bien de temps en temps, ça me détend. A côté, je lis aussi des choses beaucoup plus sérieuses…Cela n’a pas empêché, une fois, une camarade de classe de me faire une remarque désobligeante sur les livres que je lisais. Elle a été bien reçue, comme vous pouvez vous l’imaginer.

Je ne réitérais pas une argumentation sur le sujet, Flora le fait déjà très bien, et je vous invite vivement à aller donner votre avis sur son blog.

Advertisements

2 commentaires sur “Lectures coupables

  1. Flora
    4 septembre 2013

    Je te l’ai déjà dit mais je tiens à le refaire ici : un merci grand comme ÇA pour ton aide précieuse ! Tu es un petit amour. 🙂
    Et puis, c’est vraiment rafraîchissant de connaître quelqu’un comme toi, parce qu’avec tous les préjugés qui régnaient en maître au DUT, ça fait plaisir de savoir qu’entre nous on peut parler de tous les bouquins qu’on veut, sans aucune gêne ni honte !
    Et continue à bien recevoir les abrutis qui te jugent ! Héhé !

    • Emily
      4 septembre 2013

      Mais je t’en prie 🙂
      Eh oui c’est rafraîchissant même si j’avoue souffrir tout de même d’accès de snobisme littéraire…et je m’en veux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 4 septembre 2013 par dans Divers.
%d blogueurs aiment cette page :