Enlivrons-nous, le blog d'Emily

De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Charles Baudelaire

Imposteur, Suzanne Winnacker

Après le MI6 version surnaturelle (dans The Rook, éditions Super 8), voici le FBI fantastique avec Imposteur, de Suzanne Winnacker, paru en ce début d’année aux éditions Robert Laffont. Dans cette branche top secrète de la célèbre agence américaine, on recrute et on entraîne des jeunes gens très spéciaux : ils sont tous dotés de pouvoirs qui les distinguent du reste de la population. Tessa, l’héroïne, s’est même vu ostraciser par sa propre famille. L’adolescente a, il faut l’admettre, un pouvoir difficile à ignorer : elle peut prendre l’apparence de n’importe qui, pourvu qu’elle l’ait déjà vu, ce qu’elle ne se privait pas de faire étant petite.

Après deux ans d’entraînement, il est temps pour Tessa d’exécuter sa toute première mission, et celle-ci est loin d’être anodine : Tessa doit prendre la place de Madison, une jeune fille plongée dans le coma après sa violente rencontre avec un étrange tueur en commun qui sévit dans une petit bourgade de l’Oregon. Prendre la place de la jeune victime permettra à Tessa de mener l’enquête discrètement, tout en servant d’appât : l’idée est d’autant plus dérangeante que, pour pouvoir mener à bien sa mission, Tessa doit tout bonnement attendre que Madison passe l’arme à gauche pour prendre sa place. Mais Tessa serre les dents, obéit et commence bientôt à jouer son rôle. Heureusement, pour l’épauler, il y a Alec, un collègue qui est loin de la laisser indifférente, et qui va se faire passer pour un nouvel élève du lycée. Car le danger rôde.

CVT_Imposteur_2687

Tessa se fond donc dans son rôle, mais c’est loin d’être facile. Si la jeune fille rechigne particulièrement à tromper les parents et le frère jumeau de Madison, elle apprécie d’être pour une fois choyée et aimée. Au fil des jours, elle a de plus en plus l’impression de faire bel et bien partie de la famille, même si elle se rappelle avec amertume que l’amour dont fait preuve la famille de Madison ne lui est finalement pas vraiment destiné. Elle prend tout de même plaisir à mener une vie normale, même si elle découvre peu à peu les secrets de Madison, auxquels elle et le lecteur ne s’attendaient pas.

A côté de ça, les sentiments de Tessa pour Alec l’empêchent parfois de se concentrer : le jeune garçon, bien que déjà casé, ne semble pas indifférent. L’enquête en pâtit forcément ! Ah, sacrées hormones ! Leur histoire manque d’émotion, mais reste divertissante.

Imposteur est un roman jeunesse intéressant, avec de bonnes idées : il se lit avec beaucoup de plaisir, et très rapidement. On est curieux de savoir ce qui nous attend dans le deuxième tome : Suzanne Winnacker ouvre quelques pistes assez chouettes en fin de roman.

Imposteur, Suzanne Winnacker. Robert Laffont « R », 2014.

Publicités

3 commentaires sur “Imposteur, Suzanne Winnacker

  1. Josiane Lion
    17 septembre 2014

    Ma fille l’a prise le mois dernier à la FNAC et je n’ai pas pu m’empêcher de le lui piquer! 😀 ..je confirme, l’auteure a du talent!

  2. Minestronette
    5 septembre 2014

    Il me fait super envie !

  3. Léa Touch Book
    20 juillet 2014

    J’ai hâte de le sortir de ma PAL il a vraiment l’air bien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 juillet 2014 par dans Littérature jeunesse, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :